Discours d’Aurélien Sebton pour le Congrès de l’UDI

Puisque nous sommes entre nous, et que nous avons un temps de parole contraint je vais me contenter de parler de nous, de notre famille politique.

En parlant de famille, permettez-moi de vous dire l’immense plaisir que j’ai d’être avec vous, ma famille politique, ici à Versailles.

En fait c’est d’autant plus un plaisir qu’il y a 3 semaines encore je pensais que je serai au moment où je vous parle en train de préparer la valise pour la maternité, mais mon fils en bon militant qu’il est déjà a décidé de naître avec quelques semaines d’avance pour laisser son père être au congrès de l’UDI. Alors voilà un homme heureux à double titre que vous avez avec vous.

Je veux évidemment remercier tous les bénévoles et particulièrement tous les jeunes de l’UDI sans qui la tenue même de ce congrès ne serait possible. Je vous propose de les applaudir chaleureusement. Ils démontrent l’implication sans faille et sans compter de cette jeune génération qui se bat depuis plus de 3 ans pour la construction de l’UDI, cette génération en première ligne sur le terrain pour porter nos idéaux européens, sociaux, environnementaux et humanistes.

Je suis fier d’être devant vous pour représenter cette jeunesse engagée. Cette jeunesse qui bénéfice de l’envie d’union et du sens des responsabilités dont a fait preuve Jean-Louis Borloo en réunissant cette fameuse brouette de grenouilles qu’ont pu constituer les centristes, et qui, disons-le, ont eu tendance à avoir la mauvaise idée de se disperser.

Alors encore merci à ceux qui vont me succéder à la tribune et qui ont permis l’existence même de ce parti central qu’est l’UDI. J’aime cette notion de parti central que j’ai vu écrite il y a peu, parce que ça correspond bien à l’UDI, c’est bien le parti où se sont réunies toutes les composantes du centre et qui a vocation à accueillir toutes les sensibilités centristes.

sebtoncongres

Et je dis à ceux qui n’ont pas encore franchi le pas de l’union du centre dans une seule et même entité : Rejoignez-nous ! Il ne manque plus que vous ! Parce que vous en conviendrez la défense de nos valeurs vaut mieux que la préservation de nos égos !

Aujourd’hui nous vivons un moment fondateur de notre jeune parti.

Fondateur parce que contrairement à ce qu’on a pu lire çà et là, nous donnons l’image d’une équipe soudée, d’une famille unie, et qui compte bien le rester !

Bien sûr que parfois certains pourraient avoir la tentation de jouer leur petite partition personnelle, c’est la nature humaine. Et pourquoi pas encore plus celle de l’homme politique. Mais ce congrès, n’en déplaise à certains, à l’extérieur évidemment, ce congrès montre bien notre solidité et l’intérêt de nos dirigeants et des militants pour le collectif. Avec l’UDI nous avons notre destin en main, nous pouvons continuer à construire un mouvement qui pourra le moment venu, réunir toutes les conditions pour que nos valeurs centristes constituent un jour le socle idéologique qui définira une future action gouvernementale.

Bref vous l’avez compris à travers moi les jeunes de l’UDI demandent avec force à ceux qui ont permis l’unité de continuer à faire vivre le U de l’UNION au sein de notre maison commune. De bâtir pour l’avenir et ne pas agir en fonction d’un passé dépassé.

Chers dirigeants, nous connaissons tous votre sens des responsabilités et nous continuerons à travailler à vos côtés pour une UDI toujours plus unie, toujours plus forte, toujours plus audacieuse. Aujourd’hui c’est aussi le D de Démocratie qui est conforté en donnant l’image d’un mouvement qui laisse ses militants choisir notre stratégie pour les présidentielles et par conséquent notre position concernant cette primaire dont on nous rebat les oreilles.

Pendant que bien souvent nos homologues de droite et de gauche se contentent de trancher des questions de personnes, Nous, nous décidons ensemble de la ligne à tenir, et pour cela permettez-moi de saluer tous ceux qui ont défendu mordicus l’idée de donner la parole aux militants et donc bien évidemment à toi Jean Christophe qui en a été le garant !

Le congrès de l’UDI, le destin de notre famille, il se joue ici et aujourd’hui à Versailles et nulle part ailleurs !

Et puisqu’il y a un I à la fin, l’UDI Jeunes se réjouit que nous ayons choisi collectivement l’Indépendance. En votant la non-participation en l’état, nous envoyons un message clair à nos partenaires de la droite républicaine et plus important encore, à la population : Nous sommes un parti de plein exercice, un allié naturel mais non pas un supplétif à qui on dicterait sa ligne ! Oui le risque que représente l’imposture du populisme « apaisé », incarné par le clan Le Pen nous pousse sans doute à travailler à une union avec les républicains et ainsi proposer une alternance salutaire pour notre pays. Mais nous n’accepterons qu’une entente entre deux partenaires égaux et non pas l’absorption de l’un par l’autre. Oui nous devons être unis, mais pas à n’importe quel prix, et surtout pas au prix de mettre un mouchoir sur nos idées et le drapeau centriste dans notre poche !

Ainsi l’UDI Jeunes continuera à nourrir notre famille politique de ses contributions, pensées et débattues en son sein et participera activement au projet législatif que nous pourrons présenter avec ou sans LR.

sebtoncongres2Vous l’avez compris nous avons donc devant nous l’occasion de présenter nos propres propositions pour une politique européenne lisible et efficace, notre ambition de développement d’une économie entreprenante et libérer des dogmes , de présenter de quelle manière nous souhaitons réintégrer les territoires oubliés, qu’ils soient urbains ou ruraux, que fidèles à nos prescriptions historiques nous saurons réaffirmer concrètement notre vision d’une gestion des deniers publics sincère, responsable et efficace, préservant ainsi les générations à venir d’un Etat qui vie à crédit.

Ce même Etat qui sans vergogne fait payer à ses enfants le maintien d’un modèle que tout le monde s’accorde à dire qu’il n’est plus viable mais que personne n’ose remettre en cause. Ça sera aussi notre devoir que d’éveiller les consciences quant à l’ardoise, non pas financière cette fois ci, mais environnementale que nous sommes en train de laisser derrière nous. C’est à nous de traduire l’humanisme politique en un projet d’avenir et concret pour les Français.

Chers amis je suis fier d’être comme vous un militant de la construction de l’avenir et heureux que nous soyons ici ensemble pour nous lancer sur le terrain des idées.

Vive le militantisme, vive le centre, vive l’UDI !

Aurélien Sebton

Président des Jeunes UDI

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on VKShare on Reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *